Aller accueil



jjsanchez 1024x678 Cie Jean Jacques Sanchez

Le mot du P’tit’m à propos de Jean-Jacques Sanchez :

Ce danseur, chorégraphe et comédien au parcours très riche travaille depuis plusieurs années à inscrire la danse et le mouvement dans l’espace urbain, dans notre cadre de vie. Leur art nous devient plus familier, l’importance de la danse et du geste deviennent plus concrets et envahissent notre quotidien, pour un moment. Le P’tit’m sera l’occasion de capturer les gestes de Jean-Jacques Sanchez, François Bouteau et Bertrand Lombard, pour une rencontre plus intime avec leur travail.

 

Pitch du 23 février :

Une performance de danse de la Cie Jean-Jacques Sanchez

Nos présences dans un espace commun et la danse naturellement qui apparaît.

Nous cherchons des prétextes à la danse, des supports, des marches, des lignes, des circulations, ce qui pourrait convenir dans l’instant au grès des situations qui s’enchaînent.

Le Pavillon M et le petit M seront nos espaces de jeu et le lieu de la rencontre

 

 Actu de la Cie Jean-Jacques Sanchez

La compagnie développe en 2013 et 2014 un projet de création dans le cadre d’un échange franco brésilien, intégrant des performances itinérantes
dans l’espace public à Rio de Janeiro et Marseille, la création d’expositions photographiques et de pièces performatives .
À Marseille, un temps de présentation de la création en cours se déroulera vraisemblablement à l’automne 2013.

Dans une démarche d’implication artistique accompagnée d’une considération constante envers les lieux et les populations, la compagnie poursuit depuis 2012 dans les cités,
sur le territoire marseillais mais également sur le territoire brésilien en direction des populations défavorisés, un travail d’actions pédagogiques et de création de spectacle intitulé « Les relieurs ».

En 2012, Le projet “Les Relieurs” a été lauréat de la Fondation SNCF. Le projet a reçu le soutien du CUCS, de l’ACSE, du CG 13 et de la ville de Marseille.

Bio de Jean-Jacques Sanchez

Après une formation en danse jazz,  il continue son apprentissage à Paris auprès de Peter Goss, José Caseneuve, Karin Waehner.

Sa carrière de danseur s’effectue dans plusieurs compagnies contemporaines en France et à l’étranger (Europa Ballet ; Tanz Berlin; Compagnies Camargo Dominique Rebaud ; Cie Initial Bruno Genty ; Anne Dreyfus ; Jean Gaudin ; Pierre Droulers ; Geneviève Sorin, Thierry Niang, FelixRuckert).

Jean-Jacques Sanchez place l’art chorégraphique comme outils de liaison et d’observation s’appliquant à la société contemporaine, à l’architecture, à la cité, avec son fonctionnement, son organisation et sa population. Il mène avec Ana Gabriela Castro le projet « Les Relieurs » dans la cité Air Bel à Marseille, développe des « workshops » ouverts aux amateurs « Corps enjeu(x) dans la ville », des expositions photographiques issues de performances itinérantes dans l’espace public (Une danse pour vous) et suit une démarche d’inscription de la danse par la création de vidéos et de performances dans les architectures, en particulier dans les bâtiments de l’architecte brésilien Oscar Niemeyer (Corpos e Laços).

En 2008 il effectue une formation audiovisuelle polyvalente au sein de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) puis en 2011 une formation spécifique de pratique de la caméra HD aux Gobelins, l’école de l’image.

Attaché à l’écriture comme source d’expression critique ou témoignage de ses différentes

expériences créatives, il rédige à partir de janvier 2004 un trimestriel édité en ligne Des Corps et Conjonctures qui réunit ses textes et d’autres, émanant de différents acteurs de la danse. Il écrit des articles sur le site français ladanse.com. Il est co-fondateur du regroupement AC PACA (Acteurs Chorégraphiques en région Provence-Alpes-Cote d’Azur) et de TAC Danse (Territoires d’Actions et de Coopérations)

Bio de François Bouteau

Après une formation au CNR de la Rochelle puis au CRECAS de Strasbourg dirigé par Cary Rick (élève de Mary Wigman), il entre au CNDC d’Angers sous la direction de Viola Farber. Pendant cette période, il interprète pour les chorégraphes Douglas Nielsen, Didier Deschamps, Andy Peck…

En 1985 il danse pour Jean Pomarès. De 1986 à 1993 il fait partie de la Compagnie de la Place Blanche Josette Baïz. Il rejoint ensuite Madeleine Chiche et Bernard Misrachi du Groupe Dunes et dans le même temps danse pour la compagnie Propos Denis Plassard et la compagnie A7 Maïté Fossen.

Depuis 1996 il est interprète pour la compagnie La Liseuse Georges Appaix.

Durant son parcours d’interprète, il crée la Compagnie ABDEL BLABLA (1988) et chorégraphies une dizaine de pièces. C’est depuis 2009 qu’il co-élabore à la mise en œuvre des dispositifs initiés par Jean-Jacques Sanchez

 

La compagnie est aidée au titre de l’aide au projet par la Ville de Marseille (DAC) »

 Bio de Bertrand Lombard

Interprète auprès de nombreux chorégraphes (dont Daniel Larrieu, Michel Kelemenis, Stéphanie Aubin, Geneviève Sorin, Kitsou Dubois, Thierry Baë…),

iIl réalise aussi ses propres propositions et collabore avec plasticiens, vidéastes, auteurs, musiciens…

Son dernier spectacle «Legs» a été créé pour le festival Les Hivernales (Avignon) en 2010.

Il partage les recherches et les créations du collectif d’artistes Le Larynx et chante au sein de l’équipée de création sonore a capella Le nom commun.

C’est en 2009 qu’il répond à la proposition de Jean-Jacques Sanchez autour du projet filmique “Monologue pour un danseur”. La vie d’Hans en trio s’inscrit dans la continuité de cette rencontre.


Categories: artiste-archive

Laisser un commentaire