Aller accueil



2eme couverture 22 Juin / Les pieds tanques
Le mot du P’tit M :

Metteur en scène, auteur et comédien, Philippe Chuyen a exploré depuis 2001 les univers d’auteurs comme Machiavel, Germain Nouveau, Jean Giono, ainsi que ses propres écrits. Son travail s’intéresse à la notion de territoire régional « porteur de sens », tout en se libérant des  grands courants artistiques et culturels qui ont identifié jusqu’ici la Provence. Sa compagnie, établie dans le Haut-Var, a enregistré un nombre impressionnant de représentations dans 125 villes et villages. Au travers de « Les pieds tanqués », il aborde un sujet des plus délicats et des plus ancrés aux cœurs de nombre d’entre nous, les « évènements » d’Algérie, avec le ton qui lui est propre, en utilisant le contexte d’une partie de boules… Pour ce spectacle déjà très plébiscité, distingué notamment par le prix de la Maison Jean Vilar et labellisé MP2013, les artistes réunis par Philippe Chuyen sont tous très impliqués dans le théâtre et / ou la télévision sur notre territoire ; les comédiens Thierry Paul, Gérard Dubouche, Sofiane Belmouden et le musicien et comédien Jean-Louis Todisco. Cette équipe était incontournable sur le P’tit’m !

A propos de :

chuyen 22 Juin / Les pieds tanquesPhilippe Chuyen

Comédien – Auteur – Metteur en scène

Il se passionne pour l’Art Dramatique depuis sa rencontre en 1989 avec Laure Fouilloux. Cette dame fut élève de Louis Jouvet et animait depuis 1965 l’atelier de la Licorne à Toulon. Il complète sa formation avec Jack Garfein à Paris autour des techniques de l’Actor’s Studio. La danse contemporaine, la voix au théâtre sont, dans le même temps, des disciplines qu’il pratique, notamment avec le Roy Hart Théâtre ou encore le danseur Dominique Dupuy et la danseuse Christiane Vergne. En 1995, Il obtient à Avignon le prix du coup de pouce au Off, pour son interprétation de « Comme la Pierre », un texte contemporain de Romain Weingarten qu’il joue à Paris et en province. En 1998, Il fonde dans le Var la Cie Artscénicum et à partir de 2001 crée ses propres spectacles. Les 6 créations qu’il écrit, adapte ou mets en scène ont quasiment les mêmes dénominateurs communs : Histoire et Littérature du Sud. Recherche d’identité, de racines, exploration des sources profondes pour trouver de la matière au théâtre, sa terre est une porte d’entrée pour la scène.

sophiane 22 Juin / Les pieds tanquesSofiane Belmouden

Comédien

Il débute au théâtre en 1991 à Marseille dans la Cie « Bas Les Masques » où il joue plusieurs spectacles à partir d’improvisations théâtrales (Clap, Embrouille). Passionné de mise en scène, il monte pour d’autres Cies des textes de répertoire (Shakespeare, Woody Allen, Cervantès…). Mais c’est à partir de 1997 qu’il travaille pour le cinéma et la télévision sous la direction de réalisateurs tels que Philippe Carrèse, Christophe Reichert, Ramid Issaad, Brigitte Rouan et se distingue par un jeu vif et sincère. En 2004, La série «Plus Belle la Vie» lui propose le rôle récurrent de l’avocat Malik Nassri qu’il décide lui même de quitter en 2008. Cette expérience l’amène à ouvrir les yeux sur ses vrais désirs d’artiste, lui permettant de passer enfin à la réalisation de son premier film, “ Moussa ”, court métrage sélectionné en 2010 dans les festivals d’Aubagne et Rousset. Aujourd’hui, en collaboration avec le comédien et humoriste Gérard Dubouche, il travaille à l’écriture d’un long métrage.

 

debouche 260x300 22 Juin / Les pieds tanques
Gérard Dubouche
Comédien
C’est à Aix en 1984 qu’il effectue ses premiers pas sur scène, mais c’est à sa sortie du Cours Florent qu’il décroche son premier rôle professionnel dans «Regain», aux côtés de Claude Brosset. A partir de là, il enchaine rôles au théâtre, à la télévision et au cinéma. Il est notamment un des « Collègues » du film de Philippe Dajoux aux côtés de Patrick Bosso; un routier dépressif dans  « La Grande Vie » avec Michel Boujenah, film dont il est le co-scénariste; le plombier Batavia, bête et raciste, dans « Travail d’Arabe » de Christian Philibert. Doté d’un comique hors norme et ravageur, mêlant cynisme et grotesque servi par un physique qui détonne, il créé avec Didier Landucci en 2002 à Marseille,  « Bienvenue au Club », son premier one man Show en guise de thérapie post divorce ; et en 2004, remplace au pied levé Jean-Marc Michelangeli dans « les Bonimenteurs » au théâtre de Dix heures à Paris. En 2010, de nouveau seul en scène il créé «Vive les Cons» coécrit avec Christian Philibert.
 
paul 22 Juin / Les pieds tanques
Thierry Paul

Comédien

Il débute au théâtre à la fin des années 80 à Toulon avec L. Ziveri (Cie UppercuThéâtre) puis avec Raphaël DJAÏN en 1992 dans la Cie Théâtre Automne de Nîmes dans « Esquisse déraisonnable » d’après P. Handke et « la Maison des Artistes ». Il travaille ensuite avec Y. Borrini (Cie Le bruit des hommes) essentiellement sur les écritures contemporaines. En 1996, Il rencontre Philippe Minyana avec qui il travaillera à Bordeaux (Drames brefs 2) puis Noëlle Renaude et Frédéric Maragnani (Cie Travaux publics) pour l’intégrale de « Ma Solange». A Toulouse, il travaille avec J.J. Mateu (Petit bois Cie) . De retour à Toulon, il collabore sur plusieurs spectacles d’Artscénicum avec Philippe Chuyen (1851, La Banquet des Insurgés, La Mandragore, 1907 Batailles dans le Midi) puis André  Neyton et le Centre Dramatique Occitan et de nouveau L. Ziveri . Pour le cinéma et la télévision tourne sous la direction de P. de Brocca, L. Jaoui, P. Boutron, P. Venault, E. Rochant, C. Baraud et P. Lary.

todiosco 22 Juin / Les pieds tanquesJean-Louis Todisco

Musicien, compositeur – auteur

Les instruments traditionnels de musique prennent une place importante dans sa pratique : galoubet-tambourin (parce qu’il est provençal de fait), et accordéon diatonique, guitare, cavaquinho, parce qu’il est attaché à un répertoire traditionnel et populaire. Impliqué dans diverses esthétiques musicales : du traditionnel aux musiques médiévales en passant par le jazz. Initiateur des groupes Ric e Fouale , Tambourinaïres en Cie, Jazz au Jas, Midi à 14 heures, les Frères Jean, Urban Ref. Depuis 2004, son univers artistique d’artisan-musicien s’est ouvert à l’écriture et l’interprétation de musiques et chansons associées à des œuvres théâtrales, grâce à la Compagnie Artscénicum et Philippe Chuyen : « Carrière Célèbre Giono », «1907, Batailles dans le Midi », « Germain Nouveau, le Mendiant Magnifique ». Aussi en tant qu’interprète dans « l’Affaire de la Belle Cadière », « Maurin des Maures » du Centre Dramatique Occitan d’André Neyton, et pour les Films d’Espigoule « Rastègue le Brigand » et « le Complexe du Santon » de Christian Philibert. Toujours en concordance avec l’idée que la musique est faite pour être transmise, une part de sa pratique est consacrée à l’enseignement car il est aussi professeur D.E. de musiques et instruments et traditionnels.

Prochaines dates :

Le 7 juin au Angles à 20h
Le 13 juin à Marseille (13012) à 19h
Le 15 juin à Marseille (13013) à 21h
Le 23 juin au Terrain de boules à 18h30

http://artscenicum.fr/



Laisser un commentaire